Les "Forces vives"

-"Ce que l'on rencontre dans la vie est la destinée, la façon dont on la rencontre est l'effort personnel

(Sathya Say Baba)

En dépit de la SEP ...oui une vie pleine et riche est possible

Les FORCES VIVES c'est une sorte d'énergie que l'on a bien enfouie au fond de soi et dans laquelle on peur puiser quand tout parait noir et difficile!

Malgré les embûches tenter de vivre le plus possible de choses......tenter surtout de vivre comme tout le monde même si ça ne plait pas.......à tout le monde !!!

J'essaye toujours de garder mon enthousiasme et mon(mes) rêve(s) bien en tête , de garder en moi une faculté d'admiration sans bornes pour les 1001 petites choses qui enjolivent le quotidien....c'est pour moi la clé du bonheur......et c'est accessible à tout le monde!

Par contre , être "optimiste" n'empêche pas d'être aussi "lucide",

Vivre avec une maladie invalidante est source de deuils et de beaucoup de renoncements , mais la vie peut rester pleine, riche de rencontres , de projets, de rêves !! Il faut "juste" adapter un peu ceux ci à la réalité !

J'ai pris le parti un jour et pour toujours de vivre pleinement chaque jour , de croire au lendemain  , de m'émerveiller sur tout ce qui m'entoure , la nature et tout ce qu'elle nous offre et de rêver encore  et toujours.

 

 Même si elle oblige à une adaptabilité quasi permanente , la maladie n'empêche pas d'avoir des rêves et des passions , bien au contraire c'est un "moteur" de vie!!

Nous avons en nous des "Forces vives" pour surmonter les obstacles !

Pendant des années, mon petit élevage "occasionnel" de Bergers australiens s'appelait d'ailleurs

"Les Aussies de Forces vives"

 

Je suis de  nature "passionnée" ...d'ailleurs je suis intimement persuadée qu'avoir une ou des passions est une aide considérable pour supporter tous les aléas de la vie quels qu'ils soient. Une passion crée

 l'enthousiasme , fait bouger ,vibrer ,  provoque des rencontres......fait VIVRE tout simplement.....permet de se relever à chaque chute!

Réaliser ses rêves ....même si en tant qu'handicapée il faut toujours "en faire plus"  pour y arriver .

Je crois que plus la vie nous "tarabuste" , plus nos rêves deviennent importants et plus il devient important d'en réaliser au moins une partie., même si la route qui y mène est looooooooongue et parsemée d'embûches , de difficultés, de découragement parfois et aussi bien entendu d'échecs....

Par contre ce que l'on réussit est source d'une joie immense (même si ce n'est pas tout à fait comme on l'aurait voulu)

Avoir des rêves et se battre pour les réaliser est aussi comme un médicament . 

 

Quand la maladie vous contraint à abandonner votre vie professionnelle , petit à petit vous vous retrouvez dans un "autre monde".......vous êtes hors du "tourbillon de la vie", vos aspirations changent aussi avec l'amenuisement de vos possibilités...

Avant tout il y avait les enfants à élever et ce fut pendant des années "ma vie", toute ma vie.....ensuite, il grandissent et leur propre vie les appelle...la solitude  guette .......bien sur la dépression aussi......il faut donc se recentrer trouver une motivation...des rêves, des projets...alors petit à petit mes   Chiens ont  pris dans ma vie une place de plus en plus importante , c'est devenu une véritable passion motivante participant en plus à une vie sociale riche.......

Faire un peu d'élevage  a presque "rempli ma vie" pendant pas mal d'années........c'est à présent terminé et  sans  véritable regret.....d'autres choses m'attendent encore......

Même si le cancer a rendu les choses plus difficiles encore , demande de nouvelles adaptations à une santé qui devient "précaire" il donne aussi un coup de fouet à l'amour de la vie , une envie de profiter de tout, de ne plus rien laisser échapper de chaque journée .

Après les gros traitements contre le cancer , pas "guérie" mais  en espoir de rémission , repartir vers la VIE , repartir "autrement" car plus que  jamais vivre pleinement prend de l'importance....il faut toutefois dépasser de nouvelles "limites" , les séquelles tant physiques que psychologiques , vivre avec cette "épée de  Damoclès" de la rechute ou des métastases au dessus de la tête ......en tentant d'y penser le moins possible mais en ne pouvant éviter que cela trotte occasionnellement dans la tête surtout au moment des contrôles .

Repartir avec des projets et des rêves à accomplir......des anciens et des nouveaux...

Repartir en me promettant formellement que plus jamais je ne me laisserai malmener par personne QUI QU'IL SOIT parce que je sais que le mental, le goût de la vie sont hyper importants dans la lutte et que ceux qui vous sapent le moral , tentent de détruire votre confiance que ce soit en vous ou en la vie et peuvent arriver si on y attache de l'importance à miner votre force de vie (c'est d'ailleurs souvent  votre force de vie qui les dérange) alors je me suis fait la promesse :

 

PLUS JAMAIS !!!!!!

 

Raconter ici ce que je suis fière ou tout simplement contente d'avoir réalisé au cours de toutes ces années malgré la SEP ....

Et la façon dont je reconstruis mon bonheur maintenant avec cette nouvelle épreuve : le cancer...

Une part très importante de ma vie est depuis des années ma passion du chien.....elle est toujours là bien sur même si moins de choses sont possibles....j'ai définitivement tourné la page "élevage" qui m'a boostée pendant desssss années......mais  de nouvelles découvertes , de nouveaux rêves me  "poussent" au jour le jour

Nous rêvons tous, c'est sans doute une des "spécialités" de l'être humain .....je n'imagine pas la vie sans rêves , bien souvent ils permettent d'échapper à une réalité trop dure.....ou permettent de faire des plans pour l'avenir .

Il y a les rêves "accessibles"  même s'il faut patienter longtemps pour les réaliser , ceux là sont comme un "moteur" qui aide à avancer, à "tenir le cap" sans désespérer quand on vit une vie particulièrement difficile .

Et puis il y a les rêves......irréalisables qui aident à échapper au quotidien , à vivre une petite vie "à part" dans sa tête......ils sont pour moi importants également .....du moment qu'on sait bien sur faire la différence entre les deux.

Le "secret" du bonheur c'est peut être ça , savoir aussi que même les rêves "accessibles" , nous ne pourrons probablement pas les réaliser exactement comme nous l'avions imaginé......connaître ses propres limites  , tenter de les repousser mais ne pas se battre indéfiniment contre elles ....sur notre route parfois pouvoir faire quelques détours , revenir en arrière et prendre ça comme un enrichissement.

Parfois la vie devient tellement "dure" qu'on en oublie ses rêves , rien que faire face au quotidien devient tellement difficile qu'il n'y a plus de place pour rien d'autre........les "forces vives "  que l'on a en soi deviennent le "radeau" où s'accrocher......il faut tenir, faire face et puis à force de "serrer les dents" pour continuer , petit à petit le bout du tunnel s'éclaire légèrement puis de plus en plus.....et on se reprend à rêver!