L'obé ...et moi

 Dès l'acquisition de mon premier chien un petit malinois en 1982, le fait de fréquenter un club canin d'abord juste dans le but de l'éduquer , m'a fait découvrir le travail avec les chiens et les différentes possibilités d'activités et de sports canins. Cela m'a fait vivre énormément de choses , j'ai engrangé des tonnes de souvenirs .

Au début, en plus du travail en club , ce sont les expositions canines que j'ai beaucoup fréquentées . J'y ai fait beaucoup de rencontres (bonnes et mauvaises) . J'y ai appris pas mal de choses , cela m'a fait un peu voyager aux Pays Bas, en France, en Allemagne , au Luxembourg......j'y ai connu succès et déconvenues.

Ensuite, avec ce merveilleux chien que fut Punch qui m'a malheureusement quittée en 2013 à 14 ans ,j'ai découvert les concours d'obéissance , discipline qui, pour n'être pas facile en fauteuil reste quand même accessible (mais rien n'est facile en fauteuil) .Punch avait à l'époque plus de deux et en quelques semaines il était prêt , il a passé d'abord le brevet français ...il s'est classé premier avec 98% et 15 jours plus tard le brevet belge (4B) plus difficile , avec 82%.

 Je suis ainsi faite que j'ai un besoin impérieux de relever des défis.......ces concours en étaient un !!

A partir de 2002 j'ai donc participé à quelques concours chaque année . J'y ai pris beaucoup de plaisir et Punch adorait travailler ainsi avec moi , nous avons eu des résultats très honorables jusqu'au jour où brusquement ,alors que Punch vieillissant je venais de préparer mon jeune chien au brevet (le père de Drogheda) j'apprend que  la Société St Hubert veut interdire  aux personnes en fauteuil la participation aux concours 4B.

Au début je ne pouvais pas y croire d'autant que tout s'est tramé en secret.......mais SI c'était bien réel........colère, frustration terrible, sentiment de rejet......je suis passée par beaucoup se sentiments........

Consternée je me suis battue plus de deux ans contre cette décision avec le soutien d'ailleurs de plusieurs journaux cynophiles , du Centre pour l'Egalité des Chances , d'une pétition qui a récolté énormément de signatures venant de toute l'Europe et finalement l'aide de RTL avec l'émission "Images à l'appui" (la vidéo n'est malheureusement plus disponible) . Participer à l'émission était surtout pour moi  important afin que tout le monde sache ......elle a quand même été un peu "libératoire" même si cela n'a rien changé.

J' avais cru , à force de volonté et de travail pouvoir vivre "comme tout le monde" (enfin presque) et là je me suis sentie carrément rejetée en raison de mon handicap . C'est terriblement traumatisant d 'ailleurs même après tant d'années la plaie reste "béante" malgré que j'aie été accueillie ensuite très chaleureusement dans une autre fédération non assujettie  à la FCI .Nous avons la chance en Belgique d'avoir un "tissu cynophile" très complet et varié.

Leur programme d'obéissance est un peu différent mais tout aussi varié , il y est fait appel aussi à l'intelligence du chien plutôt que de lui demander une obéissance aveugle...

C'est à se moment que fouettée par ce combat j'ai décidé de reprendre l'élevage  et pris l'affixe NEVERDOWN .

 Malheureusement les concours sont souvent éloignés et me coûtaient donc très cher en transport , ajoutant à cela mes difficultés pour fréquenter régulièrement un club (transport-météo etc), je n'ai donc pas pu participer autant que je le désirais.

J'avais donc cru devoir abandonner définitivement les compétitions (à mon grand regret).......d'autant que mon invité surprise : le cancer est venu bouleverser une fois de plus ma vie et mes projets.

 

Mais.... en 2016 .....je découvre l'obejump , alors que j'avais vraiment cru devoir faire un deuil des compétitions...une "fenêtre" s'ouvre...de nouveaux défis s'offrent à moi avec mes chiens......c'est loin d'être facile....mais je suis ainsi faite, je ne vois pas ma vie autrement