Le Cancer du Sein

La vie se brise....encore!

Le diagnostic tombe comme un couperet qui s'abat sur ma nuque!!

Impossible de décrire tout ce qui se passe dans ma tête .

Oui je m'étais un peu effrayée de sentir quelques mois plus tôt une induration sur mon sein gauche......mais ma généraliste n'avait pas paru inquiète me conseillant de faire quand même par précaution une mammographie puisque je n'en avais pas fait depuis longtemps.

Différents problèmes m'ont empêchée d'aller rapidement faire cet examen......mais puisque ma généraliste avait pris ça d'un ton "léger".....pourquoi me serais je inquiétée?

26 décembre 2014 je vais enfin faire cet examen sans réelle inquiétude ....mais j' ai fait une mauvaise chute me brisant plusieurs côtes....il n'est donc pas possible de faire la mammographie , juste l'échographie . Au cours de l'examen je sens brusquement l'attitude du médecin changer.....une "petite lampe rouge" s'allume dans ma tête mais sans plus .....même quand elle me donne rendez vous début janvier pour une biopsie .

Le jour de la biopsie pourtant d'un seul coup je me suis vue subissant la chimio etc....mais j'ai réussi je ne sais comment à chasser cela de mon esprit.

Ce qui fait que le 9 janvier 2015 quand je téléphone pour avoir le résultat de ma biopsie  ......c'est le bouleversement intégral au moment où les mots "Madame vous avez un cancer"  arrivent jusqu'à mon cerveau !!

J'ai eu la chance d'être immédiatement prise en charge par une équipe formidable et dans un climat très chaleureux .

Après bien sur de multiples examens complémentaires , je suis opérée début février  :

double tumorectomie (on a trouvé un cancer nettement plus petit dans mon autre sein)

curage ganglionnaire côté gauche (le ganglion "sentinelle" prélevé  lors des examens complémentaires s'est avéré infecté par le cancer)

Ablation pour analyse du ganglion sentinelle à droite

Déjà  "le crabe est hors de moi" un premier pas est franchi...

Fin février je recevrai les résultats des analyses des pièces opératoires ....pas très encourageants......plusieurs ganglions métastasés (certains en rupture capsulaire), un facteur de croissance tumorale fort élevé......je ne couperai pas à la chimiothérapie!.....coup de massue encore......

Je ne sais pas si le fait que j'ai la SEP a joué un rôle mais j'ai  eu énormément d'effets secondaires pendant cette chimio , une période très dure .

La radiothérapie ensuite , pour contraignante qu'elle soit puisqu'il faut aller 5 jours sur 7 pour les séances est moins pénible quoique fort épuisante......et j'ai été quand même salement brulée .

Par contre .......elle a causé quelques dégâts sur mes poumons et ces dégâts  sont malheureusement irréversibles.

Au bout des tous ces mois si pénibles commence l'hormonothérapie mise en place pour plusieurs années.......et la vie reprend.......oui mais certainement plus la même , il y a des séquelles lourdes à porter .

-"comme une "seconde vie"

 

Quand on est sorti "vainqueur" (au moins pour un temps appréciable) d'une maladie qui  fait planer l'ombre de la mort , la vie prend un autre sens.

Chaque jour est encore plus important  , il vient le besoin impérieux de vivre ses rêves encore plus......de faire tout ce qu'on a "remis à plus tard" pour quelque raison que ce soit.....

Tout ne sera pas (plus) possible (avec la SEP les "limites " étaient déjà bien là)mais chaque petit rêve réalisé apportera son lot de joie

Se dire que chaque aube est promesse de plaisirs......qu' il n'existe pas une seule journée sans joies diverses pour autant bien sur d' y être perméable ...et je m'y applique au maximum.....même si parfois c'est bien difficile!

La maladie "limite" bien évidemment encore davantage mais il reste tant de choses possibles......de choses que l'on a pas faites "avant" ....parce qu'on a pas eu le temps......ou que l'on ne se l'est pas accordé......ou parce que l'on pensait avoir justement .....tout le temps de les faire......un temps quasi infini.....et puis voilà que le temps s'avère "compté"......en fait il l'est pour chacun d'entre nous.....mais on y pense généralement pas (heureusement).....

 

Par moments toutefois la vie devient tellement "difficile, cruelle" qu'on en oublie ses rêves , rien que faire face au quotidien devient tellement pénible qu'il n'y a plus de place pour rien d'autre........les "forces vives "  que l'on a en soi deviennent le "radeau" où s'accrocher......il faut tenir, faire face et puis à force de "serrer les dents" pour continuer , petit à petit le bout du tunnel s'éclaire légèrement puis de plus en plus.....et on se reprend à rêver....

 

En quelque sorte une "nouvelle vie" , en tous cas une nouvelle façon de voir la vie s'offre donc à moi , de nouveaux rêves (ou la poursuite d'  anciens ) m'habitent  .... en  "raconter"  au moins une partie  est le but de ce site.....parce que partager fait partie du plaisir.